Plan du site | FAQ | partenaires  Theme 1  Thème 1  Theme 1 
   
   
+ A propos du Forum
Processus thématique
Processus politique
Processus régional
Groupes sociaux
+ Processus préparatoire
+ Programme du Forum
Sessions
Évènements parallèles
Panels de haut niveau
Foire et Expo de l'eau
Forum des enfants
Youth Forum
Campaign Posters
Speakers' Corner
Bazar des partenariats
Water & Film Events
+ Évènements culturels
+ Prix
+ Un Forum écologique
Évaluation du Forum
+ Espace médias
+ Bibliothèque
+ Logistique
Sponsors
News
6th World Water Forum
Accueil  > + Programme du Forum  > Sessions > Thème 1
 

Thème 1: Changements mondiaux et gestion des risques

Sujet 1.1 Adaptation au changement climatique

1.1.1 Vérités (in)appropriées sur le climat : perspectives régionales et civiques sur l’adaptation au changement climatique. L’IPCC et Al Gore ont fait du changement climatique une haute priorité dans les domaines politiques et publics, et parfois même dans le secteur privé au point que les élus politiques, le secteur public et privé demandent aux responsables de la gestion de l’eau de répondre à cette menace (et d’expliquer la manière d’y faire face). Les deltas de faible élévation, les petites îles, les zones montagneuses et les zones arides sont particulièrement vulnérables face au changement climatique. Ces inquiétudes sont-elles réalistes et quelles sont les réponses ?
Contact : Programme de coopération sur l’eau et le climat

1.1.2 Adaptation au changement climatique : attendre que tout ceci se produise ou essayer de se préparer ? Le contexte du changement climatique mondial est clair : si l’atténuation concerne l’énergie, l’adaptation concerne les sols et l’eau. Le changement climatique nous affecte directement à travers l’eau (climat plus humide ou plus sec, inondations et sècheresses plus fréquentes, augmentation du niveau de la mer) mais aussi indirectement au niveau des activités humaines qui dépendent de l’eau. Pouvons-nous planifier la manière de nous préparer de façon adéquate ? La Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) est une approche reconnue dans le monde entier en termes de gestion de l’eau, de ses usages et fonctions tout en prenant en compte notre environnement. Pouvons-nous créer nos stratégies et nos plans d’adaptation selon cette approche ?
Contact : Partenariat mondial de l’eau, assisté par le PNUE-DHI

1.1.3 Penser plus loin que la boîte à eau : quelle adaptation au changement climatique mondial ? Comment mettra-t-on en pratique l’adaptation locale au changement ? Les effets du changement climatique prennent des aspects différents selon la région et les ressources financières disponibles pour s’adapter. Par exemple, les Pays Bas et le Bangladesh ont de nombreux problèmes similaires et communs en termes de changement climatique mais ils disposent de ressources financières complètement différentes au moment de résoudre les problèmes. Cette session apportera un cadre de travail aux vulnérabilités et aux solutions et permettra de renforcer la construction de l’alliance mondiale pour l’adaptation au climat sur le terrain, en vue de soutenir l’action locale.
Contact: International Water Association

1.1.4 Combler l’écart financier pour l’adaptation. Selon les études menées par la CCNUCC et d’autres organisations, les investissements et les flux financiers supplémentaires nécessaires à l’adaptation au changement climatique s’élèvent à presque dix milliards de dollars annuels pour les décennies à venir. On a soumis plusieurs propositions afin d’identifier les sources de financements supplémentaires mais les actuels mécanismes financiers internationaux sont dérisoires en comparaison de l’ampleur des besoins. Le Sud demande un financement plus approprié c’est-à-dire novateur, accru, prévisible, équitable et adéquat. Des accords de partenariat entre le Nord et le Sud pourraient être pris en considération, en vue d’aider les pays en voie de développement dans leur transition d’économies dépendantes du charbon à celles qui font face au changement climatique.
Contact : la Banque mondiale et la Banque européenne d'investissement

1.1.5 À sec! Comment transformer les sécheresses en une opportunité de meilleure gestion. La gestion proactive des sècheresses est au cœur de la gestion moderne de l’eau, particulièrement en vue des effets du changement climatique. Quelles sont les dernières approches qui fournissent des systèmes d’eau plus résistants et capables de faire face aux sècheresses ? Alors que l’on pourrait solutionner les sécheresses fréquentes, que peut-on faire concernant les conditions extrêmes de sècheresse qui risquent de devenir de plus en plus fréquentes dans un futur proche ?
Contact: Ministère espagnol de l’Environnement, du Milieu rural et marin

1.1.6 Sujet 1.1 Wrap-up and Synthesis

1.2 Flux migratoires liés à l’eau ; changements dans l’occupation des sols et des établissements humains

1.2.1 Déséquilibres entre l’eau, les sols et les hommes : les moteurs de l’exode rural.  Le changement climatique, la dégradation des sols, les pénuries d’eau, la pauvreté et la pression démographique sont les premiers moteurs de la migration rurale-rurale. Ce qui peut être entendu comme une mesure d’adaptation peut conduire à des conflits ethniques ou liés aux ressources. Le transfert de population organisé à grande échelle peut accompagner des projets de développement ou être mis en oeuvre en tant que mesure préventive en vue d’éviter des désastres causés par les catastrophes naturelles. Les mouvements du milieu rural vers le milieu rural est souvent la première phase du processus de migration. Il faut par conséquent porter une attention particulière à l’origine du problème.
Contact: Université des Nations Unies de Bonn et le Projet d’Anatolie du Sud-Est

1.2.2 Emigrés ruraux dans les bidonvilles en milieu urbain : un rêve devenu réalité ou le début du cauchemar ? Les mégalopoles, dont la majorité est située sur les zones côtières, seront probablement les plus confrontées aux pressions de la migration dans le futur. Les populations rurales venant de l’intérieur, souvent concentrées dans des bidonvilles, exercent des pressions encore plus inattendues sur les infrastructures existantes. Quels modèles novateurs existent pour développer et gérer les services d’eau et d’assainissement dans des zones urbaines à croissance rapide, et combien de temps durera cet afflux vers les villes? Qu’implique l’exode rural pour les hommes et les femmes ?
Contact: Université des Nations Unies de Bonn et le Projet d’Anatolie du Sud-Est

1.2.3 Au-delà des terres, au-delà des mers : l’accessibilité à l’eau conduit-elle à une migration transfrontalière ? Pendant des siècles, les populations se sont déplacées en fonction de l’eau. Mais aujourd’hui, les changements à l’échelle mondiale peuvent provoquer des déplacements de masses aux effets indéniables sur l’environnement et les ressources en eau. Un accès amélioré, un savoir-faire et des ressources financières peuvent-ils réduire l’immigration en apportant des réponses aux problèmes une fois de retour au lieu d’origine ?
Contact: Université des Nations Unies de Bonn et le Projet d’Anatolie du Sud-Est

1.2.4 Sujet 1.2 Rapport et synthèse

1.3 Gestion des désastres

1.3.1 Trialogue sur les désastres: quelle interaction entre le Gouvernement, la société et la science pour la gestion des désastres? Dans le contexte de stratégies de gestion des désastres, le Gouvernement, la société et la science doivent être interconnectés de façon efficace. Le Gouvernement, responsable de la prise de décisions applicables sur l’ensemble de la société, dépend de la science afin de fournir une meilleure compréhension et de prévoir les désastres de façon à ce que les individus, les organisations et les entités économiques ne souffrent pas de leurs conséquences.
Contact: Le Conseil pour la Recherche Scientifique et Industrielle (CSIR, Afrique du Sud) et le Ministère des Transports, des Travaux Publics et de la Gestion des Eaux des Pays-Bas, Royal Haskoning

1.3.2 Faire sonner l’alarme : quelles technologies lors de désastres liés à l'eau peuvent éviter les pertes humaines et matérielles? Les pertes humaines et des moyens de subsistance provoqués par les désastres liés à l'eau sont les principaux obstacles au développement durable et à la réduction de la pauvreté. Cependant, une combinaison de connaissances indigènes, de technologies existantes et d’innovations récentes, est la plus à même de détenir la clé de la protection des populations.
Contact: Ministère de l’Aménagement du Territoire, de l’Infrastructure, des Transports, et du Tourisme du Japon et le Ministère de l’Environnement et des Forêts de Turquie

1.3.3 Se préparer au pire : Comment les dirigeants peuvent-ils devenir proactifs face aux désastres? SPasser de la « réaction » à la « prévention » sera la clé du futur. La fréquence et la magnitude des désastres liés à l'eau ont déjà augmenté. Comment encourager les dirigeants à créer des politiques qui anticipent les désastres, plutôt que de se concentrer sur les efforts de secours ? Quels nouveaux concepts ont été développés pour faire face à ces situations dans différents contextes ?
Contact: MLe Ministère de l’Aménagement du Territoire, des Transports et des Affaires Maritimes, de la République de Corée et l’Organisation météorologique mondiale

1.3.4 L’eau à la suite d’un désastre ou d’un conflit : comment faire la transition entre des urgences complexes et un retour à la normalité. La fourniture de systèmes adéquats d’approvisionnement en eau et d’assainissement est essentielle à la prévention de la propagation de maladies et d’épidémies. En parallèle d’interventions d’urgence rapides, les solutions à moyen terme sont les éléments clés pour établir un service fonctionnel et régulier. Comment les différentes entités du côté affecté, tels les gouvernements locaux, les agences internationales, les organisations de donateurs et les ONG, peuvent-elles rationaliser leurs efforts en vue de solutions à moyen et long terme ?
Contact: Comité international de la Croix Rouge

1.3.5 Combler la brèche : comment maintenir les infrastructures suite à de gigantesques désastres? FÀ l’issue du tremblement de terre de Wenchuan en mai dernier, le Gouvernement chinois s’est vu forcé de mettre en œuvre des mesures immédiates afin de faire face aux immenses dégâts des infrastructures hydrauliques. Hormis remédier aux impacts directs, les défis à relever comptent également la gestion et la réparation des projets de travaux publics endommagés. Quelles sont les approches les plus avancées pour faire face aux événements majeurs dans le monde entier, comme les inondations à grande échelle ou les cyclones dont les conséquences sont similaires ?
Contact:  Ministères des Ressources hydriques, République de Chine

1.3.6 Sujet 1.3 Rapport et synthèse

 

 

     

Informations

Virtual Meeting Space